Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2012

[DOC] Vision On

Merci KuRiSuToFu

 

Une interview de Clive Doig, mixeur visuel sur Doctor Who durant les premières années de la série. Il explique au travers d'anecdotes le rôle du mixeur visuel lors de l'enregistrement des épisodes. 

 

[DOC] Remembering The Aztecs

Merci KuRiSuToFu

Interview réalisée en 2002 dans laquelle Ian Cullen (Ixta), Walter Randall (Tonila) et John Ringham (Tlotoxl) reviennent sur le tournage de The Aztecs. 

 

Audios : Fourth Doctor Adventure

Il s'agit d'épisodes avec le Quatrième Docteur, interprété par Tom Baker.

Il y a 

01/01/2012

Bien commencer la série classic - avis de Marie en 2013 (archive de l'ancien guide)

revenir aux avis plus récents

Premier Docteur:

An Unearthly Child (4 épisodes) : Le premier épisode, presque le passage obligé... Le Premier Docteur révèle son caractère peut avenant au premier abord, les compagnons sont bien amenés, la première partie est vraiment très intéressante, les trois autres sont moins accrochante (cela se situe en plein coeur la préhistoire, la période que personne ou presque n'aime), mais tout de même intéressante. On voit l'évolution des relations des personnages.

The Daleks (7 épisodes) : La première apparition des plus grands ennemis du Docteur: les Daleks! et ce dès le deuxième épisode! bon épisode, à suspens, qui se laisse agréablement regardé malgrès sa longueur. Les Thals sont kitch à souhait, le thème nucléaire bien d'époque... Great.

The Aztecs (4 épisodes) : Nos quatre héros se retrouvent dans la Civilisation Aztecque, et Barbara est prise pour une réincarnation divine.  L'une des histoires les plus drôle de One. Les costumes sont purement magnifiques, le scénario bien pensé autour d'un dillemme intéressant (peut-on changer l'histoire ou non?), et beaucoup d'humour. Les relations entre le Docteur et ses compagnons, surtout Ian, se sont détendue depuis le début de l'aventure, et ils n'hésitent pas à s'envoyer des répliques qui vous marquerons...

The Space Museum (4 épisodes) : "C'est le genre d'épisode qu'on attends quand la série est déjà anthologique, quand le Docteur est déjà devenu un mythe. Et là, ils l'ont fait dès le Premier Docteur, chapeau" En effet, le Docteur se retrouve dans un musée reprenant des vestiges de civilisations avancées... Et les gardiens du musée aimerais bien des voyageurs du Temps comme clou de leur exposition! (le mot "Time Lord" n'est pas encore apparu, on ne connais pas la race du Docteur)

 

Deuxième Docteur:

The Tomb of the Cybermen (4 épisodes) : Pour certains, le fait que ce soit l'épisode préféré de Matt Smith peut être un argument suffisant. Pour d'autre, ce sont les souvenirs que raconte Peter Davison, comme quoi cet épisode l'a terrorriser petit garçon, et qu'il c'est bel et bien caché Behind the Sofa. C'est personnellement mon histoire préférée aussi. Il y a de l'humour, du suspens... et il donne toujours froids dans le dos. Voila un épisode de Cybermen qui va vraiment vous faire frissonner. Et il a un coté épique; quand on le voit après d'autres Docteurs (comme One), on est vraiment frappé par la différence de ton, c'est beaucoup moins bonenfant que d'autres épisodes.

The Mind Robber (5 épisodes) : En gros (parce que cet épisode est inexplicable): les contes deviennent réels. Le TARDIS s'écrase dans un univers blanc (même les vêtements deviennent blanc). Jamie et Zoe sont séparés du Docteur, attiré par des images qui leur font plaisir (La ville de naissance de Zoe, le son des cornemuses pour Jamie). On croise Gulliver, Raiponce (Jamie tente même de la draguer), la méduse. Ce que l'on croit devient réel, vos esprit sont volés.

The Invasion (8 épisodes) : Cybermen, encore. Sa particularité est d'avoir été reconstitué en dessin animé et d'être très palpitant (bien qu'un peu long)... et je vous le conseille pour ça.

The War Games (10 épisodes) (en cours): La première apparition des Time Lord, une fin déchirante pour les aventures du Deuxième Docteur et de Jamie (et de Zoe, mais elle n'est pas restée aussi longtemps que Jamie). Très long, mais composés d'histoires courtes.

 

Troisième Docteur:

Spearhead from Space (4 épisodes) : Premier épisode de Three. On retrouve le Brigadier. Régénération très drôle (Shoes!), compagne intelligente (Liz Shaw), première apparition des Autons, c'est aussi le seul épisode classic a avoir été tourné sur péllicule de film (les studios avait brulé, ils ont été obligé de tourner massivement en extérieur, donc ont utilisé une péllicule de meilleure qualité) et donc à être disponible en blu-ray. Bonne histoire pour commencer la série aussi: grain de folie, sciences et actions sotn au rendez-vous.

Inferno (7 épisodes) : Meilleure histoire du Troisième, à base de mondes parrallèles; fin amère mais belle, le Docteur est très isolés dans cet épisode-là, dans un monde autre ou ses amis deviennent ses ennemis (le Brigadier borgne et sans moustaches, un peu maléfique sur les bords...), et ou il doit empecher aux deux mondes d'être détruit.

Terror of the Autons (4 épisodes) : Le retour des Autons... Et première apparition du Maitre (Roger Delgado)!! La saison 8 le verra apparaitre dans chaque épisode, il est vraiment maléfiquement drôle, et très charismatique. Dans Terror of the Autons, sont plan est d'étrangler le Docteur avec une jonquille en plastique (enfin pas tout à fait, mais ça devrait vous intriguer assez pour aller regarder cet épisode)

 

Quatrième Docteur:

Genesis of the Daleks (6 épisodes) : Et en Français, s'il vous plait! (enfin, plus maintenant) Pour en savoir plus sur les Daleks. Episode pleins de rebondissements, et la présence de notre bien-aimée Sarah Jane (avec un ciré jaune et criant plus que dans ses vieux jours...), l'apparition de Davros... J'ai vu cet épisode avec ma mère (le seul qu'elle ai vu de la série), et on n'a pas arrêter de commenter la tenue du Docteur. C'est inimaginable comment il peut boutonner de travers son gilet. Bref, bon épisode, et ceux qui l'ont vu lors de la Nuit Doctor Who se souviennent encore du bocal à cornichon.

City of Death (4 épisodes) : Episode tourné à Paris, et écrit par Douglas Adams, avec Romana II. Trois raisons pour le voir. Sinon, vous découvrirez que la Joconde n'a pas de sourcil.

The Keeper of Traken (4 épisodes) ET  Logopolis (4 épisodes) (voir Castrovalva)

 

Cinquième Docteur:

Castrovalva (4 épisodes) (va avec 114 et 115) : Ces trois arcs, New Beginning, sont emblématiques; une longue histoire menant inévitablement sur la régénération du 4ème en 5ème. Epique, triste, inoubliable: une trilogie à voir en entier.

Black Orchid (2 épisodes) : Oh mon dieu! un épisode SANS extra-terrestre! cela n'était plus arrivé depuis le Premier Docteur! mine de rien, il est très bon, et en plus court, assez dynamique en fait. Voir le Docteur Davison se perdre dans les couloirs mérite amplement le visionnage.

Earthshock (4 épisodes) : L'épisode dont tout le monde parlait le lendemain, et qui a traumatisé l'angleterre entière, avec son générique de fin silencieux parce que... non, spoiler. Peut-être plus intéressant de le voir en connaissant déjà bien Five.

The Caves of Androzani (4 épisodes) : Meilleur épisode du Cinquième Docteur, avec un scénario très aboutit... et aussi son final.

 

Sixième Docteur

The Mark of the Rani (2 épisodes): Mettez trois Time Lord qui se connaissent depuis l'Académie dans un village minier du 19ème. Secouez.

 

The Two Doctors (3 épisodes) : Pour le jeux de cache-cache entre Six et Two, qui doivent résoudre la situation... ou pas. Drôle une partie du temps, pas le meilleur multidoctor, mais le dernier avec le regretté Troughton...
 

 Arc 143 : The Trial of a Time Lord

The Mysterious Planet (4 épisodes) : La saison Trial of a Time Lord vaut le coup.

Septième Docteur

Time and the Rani (4 épisodes) : Découvrir la Rani, cette Time Lady renégate, ennemie du Docteur, cela mérite de le voir.

The Happiness Patrol (3 épisodes) : Une planète ou l'on est obligé d'être heureux, sous peine d'être éliminé. Une dictateur(trice?) qui ressemble à une vieille poupée barbie accompagné d'un chiuaua aux dents très aiguisée. Un méchant en forme de bonbon qui ne résiste pas à la limonade. Le TARDIS en rose. Bref, du grand Seven.

 

Huitième Docteur:

Pas le choix, c'est le film et rien d'autre! Evidemment, c'est aussi le Docteur le plus riche au niveau des aventures audio et des romans, il a une collection rien que pour lui! (et maintenant il a même un mini-épisode)

Guides pour les whovians

Voici des aides pour découvrir Doctor Who dans les meilleures conditions possibles : 

 

Divers

 

        - conseils pour débuter
        - conseils si vous ne voulez regarder que certains épisodes
        - dictionnaire des termes whovians et geeks
        - guide des audios
        - vous renseigner sur le huitième Doctor
        - Pour suivre votre évolution de regardage des épisodes : http://harton.free.fr/index.php (ATTENTION, CE SITE NE PERMET PAS DE RÉCUPÉRER LES MOTS DE PASSE)

 

En cas de questions, ce groupe facebook est pour vous

 

et d'autres aides ailleurs .. n'oubliez pas nos liens sur la colonne de gauche de ce blog

 

Des Listes

 

          - liste des épisodes version simple

(version téléchargeable)
         - liste des épisodes version détaillée (cette partie sera en évolution permanente)
(version téléchargeable)
         - liste des audios
(version téléchargeable)

 

Pour les anglophones

 

            - tardis wikia, le site le plus complet d'informations (la version française est moins complète) : http://tardis.wikia.com/wiki/Doctor_Who_Wiki